Un espace culturel pour Émile et Isaac Pereire

9 vues

Au départ, il y a un constat : « Nous nous sommes aperçus que lorsqu’on parlait de la création d’Arcachon, les frères Pereire, Émile et Isaac étaient souvent oubliés ou trop vite mentionnés. Par exemple lors du cent-soixantième anniversaire de la commune, célébré en juin dernier par la Ville. »

C’est Éric Haziza, le délégué rabbinique du bassin d’Arcachon, qui parle : « Les Arcachonnais ne connaissent pas tous l’histoire de leur ville. Donc, nous nous sommes dit qu’il fallait faire quelque chose. »

Une association a donc été créée en avril dernier : « Espace culturel Émile & Isaac Pereire ». Voilà le but : « construire et entretenir une salle polyvalente qui portera le nom : Espace culturel Émile et Isaac Pereire, de faire vivre cet espace par la mise en place de toutes manifestations et activités dans le domaine culturel, social, récréatif, à destination de tout public pour la diffusion de la culture juive sur le Bassin. »

Une salle polyvalente

Il fallait refaire la salle qui jouxte la synagogue à Arcachon : « Et nous avons décidé qu’elle ne devait pas rester une salle sans objet, mais une vraie salle polyvalente pour diffuser la culture juive et rendre hommage aux frères Pereire. »

Éric Haziza a rencontré le journaliste Michel Cardoze qui a écrit et réalisé en 2013 « Les frères Pereire, le roman d’un capitalisme heureux » et même Géraldine Henochsberg Pereire, l’arrière-arrière petite-fille d’Émile. « Notre objectif est que l’association, et donc ce lieu, explique le délégué rabbinique, devienne incontournable quand il est question des frères Pereire. »

Les choses sont bien séparées : la synagogue, lieu de culte, d’un côté, et l’espace culturel, lieu de culture, de l’autre. « Nous voudrions qu’à l’intérieur de ce futur bâtiment il y ait une bibliothèque, des documents et une exposition sur les frères Pereire, une salle équipée pour pouvoir y organiser des conférences, des projections ou des concerts pour une petite centaine de personnes, et enfin un programme annuel d’activités. »

300 000 euros à trouver

« Le nom de Pereire fait partie de l’identité arcachonnaise, précise Judith Hassoun, la présidente de la nouvelle association (Michel Cardoze est l’un des deux présidents d’honneur avec Anita Pereire, une descendante d’un des deux frères). Mais il faut qu’il évoque aussi autre chose que la plage Pereire, non ? »

Un permis de construire a été déposé par l’association le 11 juillet dernier. « Ce terrain a été acheté par Osiris, le fondateur de la synagogue, à Émile Pereire donc tout est logique dans cette histoire ! » Denis Boulanger, qui avait déjà travaillé sur la rénovation de la synagogue, est l’architecte du projet.

Judith Hassoun et Éric Haziza estiment le coût des travaux à environ 300 000 euros. « Nous comptons sur des fonds publics mais aussi sur le mécénat, assure Judith Hassoun. Nous avions procédé de cette manière, pour sensiblement la même somme, pour la rénovation de la synagogue. ce qui nous permet d’avoir confiance dans cette démarche pour réunir les fonds. »

Quant au calendrier, ils attendant que le permis de construire soit délivré avant de solliciter les fonds. Ils ont compté un an de travaux, avec une ouverture prévue aux environ de 2020.