Madonna reprend "Toxic" de Britney Spears

Madonna est une femme de convictions. Très active dans la lutte pour les droits des femmes depuis l'arrivée au pouvoir de Donald Trump, la chanteuse américaine était au premier rang de la Marche des femmes organisée au mois de janvier, où elle avait prononcé devant des milliers de personnes un discours ferme et très engagé. « Bienvenue à la révolution de l'amour, à la rébellion, à notre refus d'accepter en tant que femmes cette nouvelle ère de tyrannie, où non seulement les femmes mais aussi les populations marginales sont en danger, où être unique et différent pourrait bien devenir un crime. Il aura fallu cette horrible période sombre pour nous réveiller » avait-elle lancé, le poing levé en signe de protestation.

"Le silence, c'est la mort"


Cette semaine, c'est une autre cause chère à son coeur qu'elle a souhaité mettre en lumière : la lutte contre le Sida. On s'en souvient, Madonna avait tenu à évoquer les années noires où le virus du VIH faisait des ravages dans son discours de remerciements aux Billboard Women in Music 2016, où elle avait été sacrée Femme de l'année. « Les gens mouraient du sida partout. Ce n’était pas prudent d’être gay.

Ce n’était pas cool d’être associée à la communauté gay. On était en 1979 (…) Les années suivantes, j’ai perdu presque tous mes amis à cause du sida, de la drogue ou de la violence par arme à feu » avait raconté l'interprète de "Vogue", une pointe d'émotion dans la voix. A l'occasion de la Journée mondiale de lutte contre le sida, qui s'est déroulée vendredi 1er décembre, Madonna a souhaité rappeler qu'en 2016, environ 1,2 million de personnes sont décédées de maladies liées au sida dans le monde. « Le silence c'est la mort » a lancé la chanteuse sur Twitter. Et pour mieux faire passer son message, Madonna a eu envie de reprendre en acoustique l'un des plus célèbres tubes de la planète pop : "Toxic" de Britney Spears. « Oh, the taste of your lips, I'm on a ride / You're toxic I'm slippin' under, With a taste of a poison paradise »... Des paroles qui trouvent une résonance particulière en l'associant au Sida.